Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Hebergeurs Videos

5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 21:10

Cornelius-Dupree-libre-adn.jpgUn Noir américain de 51 ans a été entièrement disculpé mardi au Texas (sud) d'un viol et d'un braquage commis en 1979 pour lequel il a effectué plus de 30 ans de prison, grâce à des tests ADN. Il n'a jamais cesser de clamer son innocence.

 

Le juge local Don Adams a déclaré mardi Cornelius Dupree "libre", sous les acclamations de ses amis et soutiens présents dans la salle d'audience, dont d'autres Texans disculpés et un ancien compagnon de cellule.

Cornelius Dupree, en libération conditionnelle depuis le mois de juillet, a ainsi obtenu la reconnaissance formelle de l'erreur judiciaire dont il a fait l'objet. Les tests ADN le disculpant totalement avaient été publiés quinze jours après sa libération.

"Les mots ne peuvent pas compenser ce que j'ai perdu", a déclaré le miraculé lors d'une conférence de presse après l'audience. "Mes deux parents sont morts, mon sentiment est que le système doit changer", a-t-il ajouté.

Cornelius Dupree avait été condamné à 75 ans de prison en 1980 pour l'enlèvement, le braquage et le viol d'une femme blanche de 26 ans l'année précédente.

Un autre Noir américain avait également été condamné à tort dans cette affaire et a été innocenté lui aussi grâce aux tests ADN. Selon l'organisation Innocence Project qui a défendu les deux hommes, Anthony Massingill est cependant toujours en prison, où il purge une peine d'emprisonnement à vie pour un autre viol qu'il affirme également ne pas avoir commis.

A l'époque, la victime avait identifié les deux jeunes gens sur une série de photos. L'homme qui l'accompagnait pendant l'agression et avait été libéré avant le viol ne les avait en revanche "reconnus" qu'au moment du procès.

"Cornelius Dupree a passé ses meilleures années derrière les barreaux, en raison d'une identification erronée qui aurait pu être évitée si le comté de Dallas avait employé des méthodes plus efficaces", a commenté dans un communiqué le co-directeur de l'organisation d'avocats Innocence Project, Barry Scheck.

"Pourtant la plupart des comtés du Texas n'ont pas mis ces méthodes en pratique", a-t-il relevé en réclamant "l'adoption d'une loi réformant la méthode d'identification par des témoins visuels" qui n'a pas été adoptée lors de la dernière session législative, faute de temps selon lui.

"N'oublions plus jamais que, comme dans la situation déchirante de Cornelius Dupree, 75% des erreurs judiciaires résolues par des tests ADN proviennent d'une mauvaise identification", a rappelé M. Scheck.

© 2011 AFPcornelius-dupree-femme-copie-1.jpeg

Partager cet article

Published by Videostream - dans INSOLITE
commenter cet article

commentaires